Our souls at Night – Kent Haruf

IMG_20181226_221004.jpg

« Dans la petite ville de Holt, Colorado, Addie, une septuagénaire veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure… Bravant les commérages, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d’amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans la nuit, de mots de réconfort et d’encouragement.
Une nouvelle vie apaisée, toute teintée du bonheur de vieillir à deux. Hymne à la tendresse et à la liberté parcouru d’un grand vent d’humour, Nos âmes la nuit est l’oeuvre qui a fait connaître Kent Haruf au grand public, quelques mois après sa mort. »


Je cherchais un livre pour ma belle-mère à l’occasion de Noël, et la libraire m’a tellement bien conseillée que j’ai fini par acheter l’ouvrage pour moi aussi ! (Oui, je suis faible)

C’est une jolie histoire, inattendue, peu ordinaire. C’est deux petits vieux, deux voisins, qui se découvrent à 70 ans, lors d’un été alors qu’Addie garde son petit-fils. Louis est d’abord réservé, car sa femme lui manque, mais le petit garçon va agir entre eux comme un trait d’union, comme un moyen pour les deux d’apprendre à se connaître sans trop s’avancer.

Finalement, les deux vont sauter le pas. J’ai trouvé l’histoire touchante, car forcément quand on commence une relation sentimentale à 70 ans, il y a toute une vie derrière, des objets chers, des moments difficiles, comme il y en a tant tout au long d’une vie. Apprendre à se découvrir à cet âge-là est plus délicat, plus périlleux qu’à 15 ans, car il y a des blessures qui se rouvrent si facilement, des points sensibles où il ne faut pas appuyer. Apprendre à se découvrir intimement quand on a été voisins pendant plus de 50 ans est une expérience étrange, car on est plus connu au travers des rumeurs et en tant que famille, qu’en tant que personne à part entière.

Le sujet d’une nouvelle relation à cet âge-là est abordé de façon subtile et tendre. Les familles de Louis et Addie interviennent à plusieurs reprises, exprimant leurs inquiétudes sur cette liaison. Le voisinage s’y met aussi, mais ces deux seniors décident de ne pas y faire attention, et continuent à se fréquenter.

C’est au final une belle petite histoire, même si le rythme était assez lent. Ca change des histoires d’amour de jeunes, qui se concentrent sur les corps et les sensations en se prenant pour le centre du monde. Ici, c’est un vif attachement, un amour qui fleurit, qui arrive sur la pointe des pieds, en se faisant à peine remarquer.

J’ai remarqué que l’adaptation de ce livre est disponible sur Netflix, mais je ne l’ai pas encore regardé 🙂

Alise 🐢

2 Comments

  1. Je voulais regarder l’adaptation Netflix prochainement, mais je ne savais pas que c’était tiré d’un livre. Je le lirai peut-être avant, du coup. D’autant que les histoires avec des vieux m’attendrissent invariablement…

    J'aime

    1. C’est une très jolie histoire, toute tendre, j’espère que ça te plaira ! Je suis curieuse d’entendre ton retour… Le film est dans ma liste Netflix, je vais le regarder très bientôt, j’espère qu’il sera aussi beau que le livre !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s