Le cœur battant de nos mères – Brit Bennett

« Tous les grands secrets ont un goût particulier. » Nadia a 17 ans et la vie devant elle. Mais quand elle perd sa mère et avorte en cachette, tout change. Elle choisit alors de quitter la communauté noire et religieuse qui l’a vue grandir. Boursière dans une grande université, Nadia fréquente l’élite. Elle a laissé derrière elle Luke, son ancien amant aux rêves brisés, et Aubrey, sa meilleure amie.
Durant une décennie marquée des affres de la vie, les trajectoires des trois jeunes gens vont se croiser puis diverger, tendues à l’extrême par le poids du secret. »


Reçu dans la box Exploratology, j’ai été fascinée par le titre et ai commencé le roman à peine le paquet ouvert. Lu en moins d’une semaine, j’ai beaucoup apprécié l’histoire, les personnages et surtout la fluidité de la narration.

Le personnage de Nadia est facile à saisir, car raconté de manière très simple, suscitant l’empathie rapidement suite au décès de sa mère. A cet âge tendre qui forge un caractère et que tout le monde garde en mémoire, Nadia est touchante de sincérité, son désarroi est palpable. Elle se pose beaucoup de questions, mais n’ose pas en parler avec quelqu’un, gardant cette douleur pour elle. Au fur et à mesure que l’historie avance, elle démêle les liens qui l’unissaient à sa mère: oui elles étaient proches, oui c’était sa mère et elle l’aimait. Cependant, Nadia était plutôt indépendante avec le décès de sa mère, et avait bien vu que celle-ci ne se portait pas aussi bien qu’elle aurait dû. Mais est-ce qu’un enfant comble la vie de sa mère ? Est-ce que cette dernière a estimé que Nadia s’en remettrait ? Autant de questions auxquelles Nadia devra répondre seule et avec lesquelles elle devra continuer à vivre.

Alors pour combattre la solitude, pour ne pas tomber, Nadia se rapproche de Luke, serveur dans un bar du coin, sportif dont la carrière a été stoppée en plein vol à la suite d’une blessure. Par le biais de l’Eglise où son père passe beaucoup de temps, Nadia va décrocher un travail pour l’été, y rencontrant Aubrey. Chacun à leur manière, Aubrey et Luke vont aider Nadia à traverser cette période difficile, sans jamais aborder le sujet, presque sans s’en rendre compte, simplement en étant là. Mais rapidement, cet équilibre va s’effondrer comme un château de cartes.

Après l’avortement, Nadia part étudier, se perdant dans les études pour oublier celui qui l’a abandonnée à la clinique, pour ne pas penser à la distance qui la sépare de sa meilleure amie chez qui elle se sent chez elle, et du malaise qui la prend lorsqu’elle se retrouve auprès de son père. Cependant, ses anciens camarades ne s’arrêtent pas de vivre en attendant son retour et finissent pas se rencontrer, puis se fréquenter.

Tout au long de ce roman, le lecteur va suivre Aubrey, Luke et surtout Nadia pendant leur vie de jeunes adultes et une bonne partie de leur trentaine. J’ai apprécié la façon dont ces trois destins sont liés, et surtout de voir leur évolution, après tant d’évènements difficiles dans leur jeunesse. D’une façon poétique, grave à certains moments, l’auteure nous transporte de l’autre côté du globe et réussit à nous emporter dans un conte des temps modernes sans lasser.

Alise 🐢

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s