La révolte – Clara Dupont-Monod

« Sa robe caresse le sol. A cet instant, nous sommes comme les pierres des voûtes, immobiles et sans souffle. Mais ce qui raidit mes frères, ce n’est pas l’indifférence, car ils sont habitués à ne pas être regardés ; ni non plus la solennité de l’entretien — tout ce qui touche à Aliénor est solennel. Non, ce qui nous fige, à cet instant-là, c’est sa voix. Car c’est d’une voix douce, pleine de menaces, que ma mère ordonne d’aller renverser notre père. »

Aliénor d’Aquitaine racontée par son fils Richard Cœur de Lion.


J’avais déjà vu ce titre de Clara Dupont-Monod dans la liste du prix Goncourt, mais sans imaginer qu’il était à propos d’Aliénor d’Aquitaine. Et quand j’ai vu cette couverture, j’ai automatiquement pris le livre en main (Aliénor-admiratrice oblige), avant de faire le lien avec la première sélection du Goncourt. Intriguée par le résumé, surtout par le point de vue de Richard sur sa mère, j’ai immédiatement commencé ma lecture.

J’y ai trouvé une Aliénor flamboyante, tacticienne, cultivée, inquiète, prisonnière, rebelle, libre, froide, attentionnée, prévoyante, en un mot: une reine. Conforme aux différents récits lus jusqu’à maintenant, les traits de caractère d’Aliénor sont assez célèbres. Cependant, ce portrait-ci est touchant, car Aliénor y est décrite par son fils préféré, Richard Cœur de Lion. Avec sincérité, amour, admiration et un peu d’inquiétude, il semble décrire sa mère comme un force de la nature. Le lien très particulier de ces deux personnes est magnifiquement exprimé et j’ai eu la chair de poule ou les larmes aux yeux une grande partie du roman.

En quelques chapitres, Richard Coeur de Lion retrace la vie de sa mère avant sa naissance, puis continue, avec plus de détails, à conter sa mère depuis son arrivée au monde. Leur deux vies sont mêlées, car la première aime tendrement ce fils duc d’Aquitaine et le second a une admiration sans bornes pour elle. La narrateur étant Richard Coeur de Lion, on le suit dans les batailles qu’il mène, les combats et les croisades, également dans les négociations. J’ai appris beaucoup sur ce fils mort très jeune, qui tenait tant de sa mère.

L’autrice nous met en garde à la fin de l’ouvrage que c’est bel et bien un roman qu’elle a écrit, et non une biographie 100% historique et qu’ainsi, elle s’est permise de jouer avec l’Histoire. Cependant, elle semble avoir gardé tous les faits historiques (les batailles, les dates correspondant aux naissances, morts, mariages, captivités), tous les personnages royaux ainsi que les alliances et les châteaux. Les dialogues ainsi que la vision que Richard Coeur de Lion a de sa mère est purement fiction. Cela n’enlève en rien le plaisir que j’ai eu à lire ces 250 pages, parsemés d’échanges de lettres entre les membres de la famille royale d’Angleterre – lettres belles et bien réelles – ni à mon impression de les avoir découvert sous un jour nouveau. Puisqu’on ne saura jamais vraiment qui ils ont été exactement, ce qu’ils ont ressentis ou dit, pourquoi ce roman serait plus faux qu’un ouvrage spécialisé ?

Je me plaît donc à imaginer Aliénor sous les très d’une mère un peu froide mais attentionnée envers ses enfants, qui ne les cajole pas mais devance leur désirs. Je l’imagine aussi viscéralement attachée à la terre de ses ancêtres et qui n’hésiteras pas à en doter son fils dès l’âge de 14 ans afin de mieux la protéger. Je l’imagine furieuse contre ses maris successifs et atteinte droit au cœur lors de la mort de ses fils. Je l’imagine traverser l’Europe sans arrêt, toujours au service de la diplomatie et de la politique.

C’est avec délectation que j’ai lu ce livre, avec beaucoup d’émotions que j’ai tourné page après page, et avec un pincement au cœur que je l’ai fini….

Alise 🐢

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s