La sage-femme de Venise – Roberta Rich

« Venise 1575. Hannah Levi est réputée dans toute la ville pour ses talents d’accoucheuse, un don développé en secret par les « cuillers d’accouchement » qu’elle a mises au point. Quand par une nuit d’hiver, le comte Paolo di Padovani vient l’implorer d’assister sa femme, luttant pour donner naissance à leur premier enfant, Hannah est partagée. Si la loi interdit aux juifs de soigner les chrétiens, l’argent que le comte lui propose lui permettrait de payer la rançon de son mari bien-aimé, Isaac, retenu en otage sur l’île de Malte. Mais le choix d’Hannah va la précipiter dans de périlleuses aventures… »


Une amie à ma mère m’a apportée plein de livres pour que je ne meurs pas d’ennui dans le petit village de mes parents. Parmi eux, ce roman dont j’avais entendu parler depuis longtemps ! Après Les enfants de Venise de Fulvio, j’étais toute contente à l’idée de replonger dans le Venise du XVIème siècle.

Dans ce roman, la perspective est toute autre, on alterne entre la voix d’Hannah à Venise et celle d’Isaac sur l’ile de Malte. J’ai été un peu décue par ce roman pour plusieurs raisons: il se passe tellement de choses (parfois un peu trop beau pour etre vrai, mais passons), les détails ne sont pas au rendez-vous, j’ai eu l’impression que l’auteure essayait de caser le plus de choses possibles en un nombre de pages très réduit.

C’est d’autant plus dommage que l’histoire commencait bien, j’avais l’impression que l’auteure avait fait des recherches, qu’il y avait de la matière. J’ai senti que le thème était bien travaillé, puisque les détails historiques sont présents. Néanmoins, tout s’enchaine de manière un peu bancale, j’ai trouvé qu’il manquait de la narration entre toutes ces actions, pour que ce soit fluide, que l’histoire semble naturelle. A chaque difficulté, on avait l’impression que le bon Dieu résolvait tout.

Les personnages sont par contre bien décrits, avec des caractères bien trempés, fidèles tout au long du livre. En dehors des deux personnages principaux on compte Jessica et Joseph, tandis que les autres ne font vraiment que passer.

En conclusion, une petite déception par rapport à la narration, mais qui vient peut-etre du fait que j’ai lu Di Fulvio avant. Mais points positifs: une lecture divertissante, des personnages attachants, et un happy end !

Alise 🐢

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s