Le bonheur n’est pas un sport de jeune fille – Elise Tielrooy

« Une vie qui dérape dans le yaourt, des poissons tombés du ciel, un mariage refait à neuf, un lavage d’estomac inutile, des corps en chute presque libre… Adieu forfaits embruns et autres parcours marins ! Les clients de ce week-end en thalasso sont embarqués dans un séjour pas tout à fait comme les autres.
La faute à Guillemette, jeune masseuse de l’établissement. Confrontée à d’incroyables révélations sur son passé, elle devient le grain de sable dans la machine bien huilée des soins à heure fixe. En trois jours, qu’ils le veuillent ou non, Guillemette et ceux qui la côtoient vont changer de peau. »


Le titre m’a fait sourire, et comme le résumé m’intriguait…

Une bonne intuition, puisque que c’est un roman super sympa, pétillant, improbable, divertissant… On en ressors étonnement relaxé !

Tout comme Les enfants de Venise, le livre est construit sur un enchevêtrement: les destins de ces personnages sont liés, de façon plus ou moins visibles. Certains sont en relations dès le début, tandis qu’on découvre certains liens dans les toutes dernières pages. On voit tous ces personnages du haut de notre position de lecteurs, mais certains protagonistes ne savent eux-mêmes pas à qui ils ont affaire !

Le récit se déroule presque à huis clos, dans le centre de thalasso, ce qui amplifie la dimension psychologique du roman (et oui, c’est pas tout à fait un roman de minette !). Il y a environ huit personnages principaux, qui raconte l’histoire à tour de rôle, soit en solitaire, soit en compagnie d’autres curistes. Les pompiers interviennent plus souvent qu’à leur tour, la forêt est omniprésente, tout comme la part sauvage de l’homme.

Chacun des personnages est (in)consciemment à la recherche du bonheur, et ce week-end aura tôt fait de leur ouvrir les yeux. Mais le chemin vers une vie heureuse est différent pour tout un chacun, et les détours sont parfois… Surprenants ! Entres les irrascibles, les optimistes, les bonnes poires, les franchements détestables, les faibles et les fausses prostituées, il va y avoir des étincelles, mais par forcément là où on pense. Le réceptionniste veille au grain! De cette aventure abracadabrante, une famille se compose, une mère au foyer décide de tout changer, un couple recommence, un pit-bull mord, un héritage arrive trop tard, et surtout, un père se délivre de ses mensonges.

Une histoire bien sympa, qui remonte le moral, qui nous fait nous interroger sur ce que la vie nous réserve, et qui met un peu de baume au coeur.

Alise 🐢

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s