Bride Stories – Kaoru Mori

« L’histoire se déroule au XIXème siècle dans un petit village d’Asie centrale au sud-est de la Mer d’Aral sur la route de la soie. Sur fonds de Grand Jeu, le lecteur suit en parallèle les tribulations de Henry Smith, ethnologue travaillant sur les traditions de l’Asie centrale, et accessoirement agent de renseignement pour le gouvernement britannique, et d’Amir et Karluk, un jeune couple autochtone.

Le manga débute avec le mariage d’Amir, 20 ans, avec Karluk 12 ans, son cadet et membre d’un clan voisin. Autre village, autres mœurs… La jeune fille, issue d’un clan nomade et chasseuse accomplie, découvre une existence différente, entre l’aïeule acariâtre, une ribambelle d’enfants et bien sûr, Smith, qui tente de se faire aussi discret que possible. »


Sous l’influence de Lucie, je me suis mise à lire des mangas depuis quelques temps. Même si je ne suis pas encore totalement convaincue par ce genre (enfin surtout par les histoires), j’ai enfin compris comment lire un manga et j’ai fait de jolies découvertes.

Pendant mon temps d’inactivité sur ce blog (oui, je n’étais pas perdue!), j’ai lu -entre autres- le manga de Voyages au Centre de la Terre, adapté par Norihiko Kurazono d’après l’oeuvre de Jules Verne. J’ai apprécié découvrir des grands monuments de la culture européennes sous ce support, que je trouve beaucoup plus digeste. Pour continuer dans cette idée, j’ai emprunté les deux premiers tomes des Misérables, que je vais bientôt commencer. J’ai également lu Les gouttes de Dieu, Mariage tome 1, mais je n’ai pas été très convaincue, je n’ai pas continué.

Ce qui nous amène enfiiin à ces mangas, la série Bride Stories. Pour l’instant je n’ai lu que 3 tomes, et j’ai plutôt bien apprécié. Les dessins sont magnifiques, un soin extrême y est porté. Ensuite, au niveau culturel c’est pas mal non plus. Je connaissais vaguement les nomades, vaguement la route de la soie, et voir leur quotidien, les interactions entre les clans, mais aussi toutes les traditions, c’est assez fascinant. On voit que l’auteure a vraiment recherché et essayé d’être au plus près de la vérité.

Je n’ai aucune idée de quand se déroule cette histoire, ni de où exactement (quelque part entre l’Ouzbékistan, le Kazakhstan et la Chine). Le résumé est assez fidèle, il tue presque un peu l’effet de surprise, mais c’est un manga très agréable, et je vais essayer de finir la série avant les vacances (ha, on me souffle dans l’oreillette qu’il y a dix tomes, donc c’est à voir).

En tout cas je conseille vraiment, même pour les débutants en mangas !

Alise 🐢

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s