Geschichten aus dem Wiener Wald – Ödön von Horváth 

À lire pour les cours, les Légendes de la forêt viennoise m’ont moyennement convaincue. En est-il ainsi parce que j’ai été forcée de le lire ? C’est probable…

En fait, ce n’est pas tant les personnages ou l’écriture qui m’ont déçue, mais plus le scénario. Une jeune femme – quelque peu emprisonnée par son père – rompt ses fiancailles le jour de la célébration pour se mettre en ménage avec un homme qu’elle vient à peine de rencontrer. Elle tombe enceinte tout de suite, emménage avec ledit monsieur, qui n’est pas spécialement honnête et recommendable. Comme les jeunes gens n’ont pas d’argent, leur relation s’effiloche de plus en plus, et l’enfant n’arrange pas les choses. Ils l’envoient chez la mère du père, dans la montagne, pour pouvoir travailler, mais la jeune femme est méprisée pour ne pas vivre selon la tradition catholique. Reniée par son père, elle perd pied dans la société, et, coup de grâce, le petit bébé meurt.

C’est donc une pièce de théâtre d’une gaieté sans nom. Le quotidien de la capitale autrichienne nous est livrée, sans tenir compte de la tranquilité de façade dont on l’affuble habituellement. Une pièce assez noire, selon moi, où beaucoup de personnages jouent double-jeu, tous très égoïste, avec un niveau d’éducation à peine passable, et une brutalité certaine. Rarement est évoqué l’amour, et pourtant toujours d’une façon égoïste et mesquine.

Cette pauvre jeune femme, quand elle se décide enfin à faire des déçisions pour elle-même, en devient la victime. Tout se retourne contre elle, et à la fin de la pièce, en ayant tout perdu, elle repart à la case départ, chez son père. Ce dernier l’utilise comme vendeuse dans son magasin, mais aussi comme servante, et l’empêche d’étudier.

Certains passages restent assez comiques, avec le patois utilisé, mais aussi parce que les personnages sont vaches entre eux.

Après avoir fini la pièce (une petite centaine de pages), il m’est resté un goût de gâchis et d’apitoiement pour cette classe sociale…

Alise 🐢

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s