Le chœur des femmes – Martin Winckler

IMG_20171108_101359.jpg

« Je m’appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m’oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de «Médecine de La Femme», dirigée par un barbu mal dégrossi qui n’est même pas gynécologue, mais généraliste! S’il s’imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu’est-ce qu’il croit? Qu’il va m’enseigner mon métier? J’ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas – et je ne veux pas – perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur cœur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu’elles pourraient m’apprendre. »


Un livre assez instructif qui traite de tous les problèmes des femmes, qu’ils soient physiques ou psychologiques. Le schéma est très classique: une femme très bornée, obligée d’effectuer une tâche qui la répugne, en y mettant toute la mauvaise idée du monde, face à elle, quelqu’un de très sage et calme. En l’espace de quelques jours, elle change totalement d’avis et finit par travailler pour son chef. 

Bon jusque là, on avait vu venir, c’est pas très excitant. Ce qui est intéressant, c’est le cheminement qu’on fait en même temps que Jean, on en apprends beaucoup. On est vraiment face à l’éventail des problèmes du monde, mais on ne tombe pas dans le récit pitoyable. À certains moment toutefois j’ai été assez gênée: soit par le langage (qui devenait vraiment cru, vulgaire même), soit par la longueur (à plusieurs reprises j’ai sauté une dizaines de pages), soit parce que les changements d’attidudes des personnages étaient trop soudains, et manquaient cruellemment de naturel.

Je ne sais toujours pas si j’ai aimé ce livre car l’histoire ne m’a pas transportée, elle n’était pas à la hauteur de mes espérances. Mais si on voit le livre comme outil éducatif (et ça pourrait être son but, l’auteur est médecin!), objectif tenu! On aperçoit les limites de la médecine moderne, on découvre d’autres méthodes, des pistes de réflexion nous sont proposées… Toutefois je reste un chouïa sceptique: l’auteur semblait avoir une position bien affirmée (contre la pratique médecine contemporaine), et ça se ressent dans son écriture. De là à se demander si il n’essaie pas de nous convaincre, si les faits sont réels… Les docteurs sont systématiquement (à quelques exceptions près) dépeint comme irrespectueux des patients, obtus d’esprit, on en tomberait dans la caricature!

Malgré tout, ce livre reste très très instructif, haut en couleurs, et c’est un vrai page-turner ! Je valide ! 🙂

Alise 🐢

 

1 Comment

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s