La Triomphante – Teresa Cremisi

 

img_20171024_153452.jpg

« Longtemps je n’avais pas compris que le fait d’être une femme était comme on dit un handicap ; je ne m’étais nullement attardée sur l’évidence qu’il était difficile d’envisager un destin à la Lawrence d’Arabie en étant de sexe féminin. Je n’avais d’ailleurs eu aucune alerte à ce sujet. Mes parents ayant oublié de m’interdire quoi que ce soit, je n’avais jamais de ma vie entendu dire que je ne pouvais pas entreprendre quelque chose parce que j’étais une fille. »
« La Triomphante est le portrait d’une aventurière : l’odyssée, réussie ou ratée, ne compte que pour elle-même. La Triomphante est l’histoire d’une enfant d’Orient rêvant à l’Europe : adaptation, dissimulation, transformation ; drôles de batailles, inévitables défaites. La Triomphante est un personnage qui a une conception primitive de l’amour : possible ou impossible, glorieux ou tragique. La Triomphante est un traité de survie, quand il faut traverser l’exil, tous les exils, dans un monde au bord du gouffre. La Triomphante est la cavalcade d’une étrangère dont la seule patrie est la littérature, l’humour, l’ironie. La Triomphante est aussi un bateau, une belle corvette, qui ne demande qu’à larguer les amarres. »

Grande éditrice, nous avons vu le portrait de Teresa Cremisi durant un cours magistral, et le professeur nous as présenté son premier roman. Intriguée, je suis allée le chercher à la bibliothèque. Je ne m’attendais pas à grand-chose de spécial, car en dehors de son parcours d’éditrice, Cremisi m’est totalement inconnue.

Je suis contente d’avoir lu ce roman sans préjugés, car je l’ai énormément apprécié. On part à la rencontre d’une jeune fille ballotée de pays en pays, oubliant et apprenant successivement différentes langues, se donnant les moyens de ses ambitions, voulant entrer dans le moule… J’ai vraiment aimé le fait que la narratrice ne se laisse démonter par personne, qu’elle soit sûre d’elle. La plume est légère, distrayante et entraînante, on a envie de savoir ce qui advient de cette jeune femme décidée. Pour autant, c’est très joliment détaillé, on a l’impression d’y être. Le rire et la joie sont également au rendez-vous

En fin de compte, je n’ai pas réussi à savoir si le roman était autobiographique ou non, tant certains éléments semblent s’accorder à sa vie, et d’autres avoir été inventés… Une bien belle découverte dans tous les cas, j’espère avoir le plaisir de voir sortir un nouveau de Teresa Cremisi !

Alise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s