Seul l’avenir le dira – Jeffrey Archer

IMG_20170919_100613_681« Harry Clifton, fils d’un docker et d’une serveuse de Bristol, né en 1920, est persuadé que son père, Arthur, est mort en héros à la guerre. Alors que tout le dispose à suivre les traces de ses parents, sa voix et son intelligence exceptionnelles lui ouvrent les portes d’un collège réservé aux enfants de la haute société anglaise. C’est là qu’il fait connaissance de Giles, le fils de la famille Barrington, propriétaire d’une grande compagnie maritime. Giles devient son ami. Harry gravit un à un les échelons de la réussite sociale et tombe amoureux de la sœur de Giles. Mais en voulant s’unir à une Barrington, Harry précipite sans le savoir de terribles révélations. Quel sera le prix à payer ? Seul l’avenir le dira. Le premier volet d’une passionnante saga romanesque qui nous conduit des docks de Bristol des Années folles aux navires marchands pris dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. »

Gé-nial ! Je n’avais jamais entendu parler d’Archer, mais quelle révélation ! De la naissance d’Harry jusqu’à son engagement dans la marine, j’ai été absolument captivée ! Tous ces secrets de familles bien enfouis dont chacun des personnages détient une petite partie, ces secrets partagés par toute la ville, alors même que le lecteur ne sait pas réellement ce qui s’est passé, ces secrets dont personne (y compris nous lecteurs !) ne peut appréhender toutes les répercussions… Archer distille savamment des petits morceaux du schéma complet, au fur et à mesure qu’il laisse la parole à chacun des protagonistes. Ils ont tous, à leur façon, eu une incidence sur le résultat final.

C’est un véritable chef d’œuvre, à chaque rebondissement on pense connaître toute la vérité, mais un autre élément, jusque là dissimulé sous des airs banals, se dévoile. Tout comme les personnages, le sol sur lequel le roman se tient nous semble solide jusqu’à ce que… Un vrai bonheur !

Impossible de parler plus en détail du livre, de peur de vous gâcher la surprise. Quant à l’écriture d’Archer (ou du moins de son traducteur!), elle est très très agréable, avec un vocabulaire riche, soutenu, comme à l’époque. On suit avec ravissement les aventures d’Harry et de ses proches, qui se mettent tous en quatre pour lui permettre d’aller le plus loin possible. Chacun avec leurs moyens, ils tenteront d’offrir une éducation scolaire à Harry, et lui permettre d’exercer son talent.

A lire absolument !

Alise  🐢

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s